Jeu. 2 avril
Bobigny

Rencontre avec Yancouba Diémé animée par une classe de Seconde du lycée Louise-Michel

19h00
Bibliothèque Elsa-Triolet
4 rue de l'Union
01 48 95 20 56

Écrire deux mémoires

Dans son premier roman, Yancouba Diémé accompagne de ses mots les silences de son père et les transforme en récit : celui d’un jeune homme parti de Casamance pour Dakar puis de Dakar pour la France. Un parcours d’immigré, semblable par certains points à beaucoup d’autres, mais unique et singulier, comme chacun d’entre eux peut l’être. L’histoire d’une vie et l’histoire d’une histoire dont l’auteur hérite, et qu’il s’agit de faire sienne.
Interrogé par les élèves du lycée Louise-Michel (qui fabriqueront une pièce radiophonique dans le même temps), au milieu de l’exposition qu’ils auront conçue, Yancouba Diémé reviendra sur cette histoire, et sur ce qui l’a poussé à l’écrire. Investis depuis le début de cette année dans un projet d’éducation artistique et culturelle autour de cet entremêlement de mémoires singulières qui tisse notre mémoire collective, ces derniers ont eu le temps de réfléchir à « ce que les replis d’un livre délivrent de réel… » : « miroirs promenés le long d’un chemin » pour certains, « instruments d’optique » pour d’autres, les romans nous font voir le monde différemment, enrichissent notre perception de points de vue qui ne sont pas les nôtres – et il y a fort à parier que celui de Yancouba Diémé sera particulièrement enrichissant !

L’invité

Yancouba Diémé est né à Villepinte, en Seine-Saint- Denis. Diplômé du master de Création littéraire de l’Université Paris 8 en 2015, Boy Diola est son premier roman.

À lire

Boy Diola, Yancouba Diémé, Flammarion, 2019

À noter

Dans le cadre du dispositif « CREAC », aide régionale à l’éducation artistique et culturelle dans les lycées et les CFA