Ven. 27 mars
Montreuil

Rencontre avec Sylvain Prudhomme

19h00
Bibliothèque éphémère
Place Jean Jaurès
01 48 70 69 04

Routes nationales, sentiers intimes

Quand Sacha, un écrivain parisien, décide de tout quitter pour s’installer à V., une petite ville du sud-est de la France, il retrouve l’autostoppeur, son ami de jeunesse. Celui-ci vit avec Marie, avec qui il a eu un petit garçon, Agustin. Sacha rêve de solitude et de dépouillement pour mener à bien un projet littéraire un peu fou : l’histoire d’une vieille dame qui voyage de ville en ville et a le monde pour amant. L’autostoppeur n’a pas renoncé à ses vagabondages et continue de filer à toute allure sur les autoroutes de France. Pour le simple plaisir de partir, d’entendre des histoires et de rencontrer des visages, qu’il consigne sur des Polaroïds. Sylvain Prudhomme écrit le roman d’une vie passagère et dessine une constellation d’âmes soeurs, une communauté de visages heureux d’avoir un jour croisé l’autostoppeur.
Interrogé par les élèves du DSAA Design éditorial du Lycée Eugénie-Cotton, grâce à Arno Bertina qui les a accompagnés dans la préparation de cette séance, Sylvain Prudhomme nous parlera de ce magnifique livre sur l’amitié, la liberté et la fidélité aux idéaux de jeunesse.

Public

Avec la participation des élèves du DSAA Design éditorial du Lycée Eugénie-Cotton

L’invité

Auteur traduit en plusieurs langues, Sylvain Prudhomme a lui-même traduit l’essai Décoloniser l’esprit, de l’écrivain kenyan Ngugi wa Thiong’o (La Fabrique, 2011). Ses oeuvres ont obtenu de nombreux prix : le prix Louis Guilloux pour Là, avait dit Bahi (Gallimard, 2012), le prix Porte Dorée pour Les Grands (Gallimard, 2014). Légende (Gallimard, 2016) a été finaliste du grand prix de l’Académie française et Par les routes a obtenu le prix Femina 2019.

À lire

Par les routes, Sylvain Prudhomme, Gallimard / L’arbalète, 2019