Sam. 28 mars
Saint-Ouen

Rencontre avec Beata Umubyeyi-Mairesse

18h00
Médiathèque Persépolis
4 avenue Gabriel-Péri
01 71 86 34 93

Pour faire sienne la mémoire des nôtres

Longtemps après avoir décimé les corps, le génocide rwandais continue de séparer les êtres et de mutiler les identités. Beata Umubyeyi Mairesse l’aborde sous un angle jusqu’ici peu traité par la littérature, celui des retrouvailles entre les rescapés d’une même famille. Par petites touches, à plusieurs voix, tout en émotions retenues, d’où sourdent pourtant la cruauté et la violence, elle dépeint ces couches de silence, d’incompréhension et de ressentiment qui, bien plus encore peut-être que les milliers de kilomètres et les années d’exil, disloquent les fratries.
Entre les destinées de Blanche, née de père français expatrié, et réfugiée elle-même en France au moment du massacre, de Bosco, son frère, fils d’un démocrate hutu emprisonné et assassiné par la dictature, de leur mère Immaculata et de l’enfant de Blanche, ce premier roman déploie une belle réflexion sur la transmission des traumatismes et l’identité métisse.

L’invité

Beata Umubyeyi Mairesse est née au Rwanda en 1979. Comme son héroïne, elle quitte son pays pendant le génocide tutsi de 1994. Après Science-Po Lille, elle travaille dans l’humanitaire. Lauréate des prix Augiéras 2016 et prix Ailleurs 2017, elle vit à Bordeaux et organise des rencontres littéraires.

À lire

Tous tes enfants dispersés, Beata Umubyeyi Mairesse, Autrement, 2019