Aller au contenu principal
Podcast inaugural "Écrivain·e·s en Seine-Saint-Denis, 35 ans d’histoires et de créations"
Avec Laurie Bellanca, François Bon, Arno Bertina, Hélène Gaudy, Maria Kakogianni, Olivia Rosenthal et Sylvain Pattieu
illu-podcast-ecrivain-es-ssd
Illustration : Lucas Harari

Puisque cette année particulière est aussi celle où nous fêtons les trente-cinq ans du programme de résidence littéraire « écrivain·e·s en Seine-Saint-Denis », Hors limites a souhaité lancer ses festivités en commandant à Thomas Guillaud-Bataille et à la société wave.audio un podcast mettant en lumière cette conception exploratrice et aventureuse de la littérature, qui est aussi celle de notre festival. Revenant sur les pas d’autrices et d’auteurs ayant arpenté le territoire jusque dans ses recoins insoupçonnés, ou rencontrant celles et ceux dont la résidence est en cours, il nous plonge dans un vaste réservoir d’Histoire et de fictions aux allures de laboratoire langagier.

À l’écoute, le Décor ciment des tours de Bobigny, décrites par François Bon, se mue en « architecture en paroles » sous les placardages d’Olivia Rosenthal. L’antique forêt de Bondy, qui s’étendait au Moyen-Âge sur la moitié du département, devient « furieuse » dans le roman de Sylvain Pattieu, abritant les enfants estropiés d’une Seine-Saint-Denis post-apocalyptique. Arno Bertina nous emmène quant à lui à la rencontre de ceux d’Aulnay-sous-Bois, collégien·ne·s sous l’égide de Christine de Pisan, Hélène Gaudy fait résonner ce bloc de mémoire vive et habitée qu’est la Cité de la Muette à Drancy tandis qu’à l’ombre du mythe d’Iphigénie, Laurie Bellanca et Maria Kakogianni déploient les richesses polyglottes de la Maison des Langues et des Cultures d’Aubervilliers.

Portées depuis 1986 par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et mises en place à l'initiative d'Henriette Zoughebi, responsable de la mission « livre et lecture en 93 », les résidences « écrivain·e·s en Seine-Saint-Denis » mettent la création littéraire dans notre paysage quotidien.
Avec ce podcast, nous vous proposons d’y prendre vos quartiers !

 

Une production de l'Association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis, avec le soutien du Département de Seine-Saint-Denis

Auteur & réalisation : Thomas Guillaud-Bataille
Mix : Martin Delafosse
Production : Thomas Baumgartner / wave.audio

Hélène Gaudy

Plasticienne de formation, elle est notamment l’autrice de Plein hiver (Actes Sud, 2014), Une île, une forteresse (Inculte, 2016) et Grands Lieux (Joca Seria, 2017). Membre du collectif Inculte, elle a également publié des ouvrages pour la jeunesse et des livres d’art.

Sylvain Pattieu

Il est enseignant pour le Master de Création littéraire de l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, et maître de conférences en Histoire.
Écrivain, ses romans et ses enquêtes littéraires sont publiés au Rouergue et chez Plein Jour.

Olivia Rosenthal

Elle est écrivaine et enseignante-fondatrice du Master Création littéraire de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Elle est l’autrice de plus d’une dizaine d’ouvrages dont On n’est pas là pour disparaître (2007), Que font les rennes après Noël ? (2010), ou Toutes les femmes sont des aliens (2016), tous publiés chez Verticales. Éloge des bâtards, son dernier roman, a reçu le prix Transfuge 2019.

Laurie Bellanca

En tant qu'artiste, elle développe aujourd’hui une recherche autour des sons situés et des pratiques d’échanges de savoirs comme « La Fabrique du Commun » au sein du collectif Kom.post. Elle expérimente différents dispositifs sonores impliquant la présence physique des auditeurs et créée aux côtés de Benjamin Chaval le dispositif « Les Lectures électriques » (Centre Pompidou, le 104, MNHN, projet soutenu par le dispositif La Collection de l’Institut Français).

Arno Bertina

Conseiller littéraire du festival, il est l’auteur de plusieurs romans parus aux éditions Actes Sud et Verticales.
Son dernier en date est un récit documentaire intitulé L’Âge de la première passe (Verticales, 2020).

François Bon

Après des études d’ingénieur en mécanique à l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers, il se spécialise dans la soudure par faisceau d’électrons. Ce métier l’amène à travailler plusieurs années dans l’industrie aérospatiale et nucléaire, notamment en France et à l’étranger (Moscou, Prague, Bombay, Göteborg). Cet auteur prolifique publie en septembre 1982, aux éditions de Minuit, son premier roman intitulé Sortie d’usine. Il décide alors de se consacrer entièrement à la littérature et son corpus très varié compte plus de trente œuvres  dont plusieurs romans, récits, poèmes en prose et romans pour adolescents.
Il enseigne ensuite à l’Université de Bordeaux et à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts à Paris. Parallèlement à son travail d’écriture, il se spécialise depuis 1992 dans des ateliers d’écriture auprès de gens en difficulté sociale. En 2001, il fonde le site de littérature remue.net.

Maria Kakogianni

Née à Athènes, elle enseigne depuis une dizaine d’années la philosophie, en particulier à Paris 8 et Paris-Diderot. Elle a publié Ivre Décor (Hippocampe, 2020), Printemps précaires des peuples avec Satya Chatillon (Divergences, 2017), Entretien platonicien avec Alain Badiou (Lignes, 2015), De la victimisation (L’Harmattan, 2012). Elle a également co-signé avec Jacques Rancière : « Dialogue précaire » (Le Symptôma grec, Lignes, 2014).