Sam. 6 avril
Stains

Rencontre avec Jessica Oublié

10h00
Médiathèque Louis-Aragon
Face au 27 Avenue Marcel Cachin, entrée parvis
01 55 93 63 35
Accès
RER D Pierrefitte-Stains puis bus 150 Les-Parouzets ou Mairie-de-Stains
Bus 255, 252 Mairie-de- Stains ou Les-Parouzets
Bus 253 Mairie-de-Stains Voir le lieu sur la carte

Loin des yeux mais proche du cœur

Le projet Peyi an nou (‘notre pays’ en créole) naît à l’été 2015 lorsque Jessica Oublié entreprend un voyage en Guadeloupe chez ses grands-parents, et découvre lors d’un repas que leur histoire familiale a été marquée par celle de l’histoire française. Elle y découvre alors l’existence du Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer (Bumidom) qui, de 1963 à 1981, a organisé le départ de quelque 160 000 personnes de Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion, pour venir se former et travailler en métropole.

C’est le début d’une longue enquête de terrain qui, par le récolement de paroles et de recherches documentaires rigoureuses, se transforme en un récit hommage à celles et ceux qui ont vécu l’exil et la migration, coincés entre deux mondes. Un devoir de mémoire indispensable qui révèle un pan douloureux et méconnu de notre histoire, et invite à penser les plaies.

L’invité

Après des études en histoire de l’art et après avoir travaillé près de deux ans à la rédaction de la revue Africultures, Jessica Oublié travaille en Centrafrique et au Bénin pendant cinq ans dans les domaines culturel et linguistique. De retour en France, elle se lance dans cette enquête sur la migration antillaise des années 1960 à 1980. Peyi an nou, est sa première bande dessinée documentaire.

À noter

Dans le cadre des rendez-vous du “café Blabla”

À noter

Exposition Mémwa : cent années de migrations venues d’outre-mer de Jessica Oublié et Marie-Ange Rousseau à la médiathèque, du 30 mars au 13 avril 2019

À lire

Peyi An Nou, Jessica Oublié (scénario), Marie-Ange Rousseau (dessin), Steinkis, 2017