Ven. 5 avril
Stains

Rencontre avec Jessica Oublié & Estelle-Sarah Bulle

14h00
Médiathèque Louis-Aragon
Face au 27 Avenue Marcel Cachin, entrée parvis
01 55 93 63 35
Accès
RER D Pierrefitte-Stains puis bus 150 Les-Parouzets ou Mairie-de-Stains
Bus 255, 252 Mairie-de- Stains ou Les-Parouzets
Bus 253 Mairie-de-Stains Voir le lieu sur la carte

Pour que nos mémoires vivent

Estelle Sarah-Bulle et Jessica Oublié ont plusieurs points communs, notamment celui d’avoir éprouvé le besoin de se consacrer à l’écriture pour témoigner de mémoires familiales méconnues, disloquées entre la France est les territoires d’outremer. Dans Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle entrelace les voix de quatre personnages, un homme et trois femmes, pour raconter l’histoire et les exils de la famille Ezéchiel, de la Guadeloupe, à la région parisienne. Peyi An Nou est aussi le récit d’une histoire familiale, mais surtout une enquête documentaire pour comprendre le fonctionnement et les répercussions du Bumidom, l’agence d’État qui organisa la migration de centaines de milliers de Domiens en métropole.

Cette rencontre avec les élèves du lycée Utrillo sera l’occasion de confronter l’histoire récente de notre pays avec la littérature, et de montrer comment la mémoire collective et individuelle peuvent être évoquées à travers deux genres différents que sont la bande dessinée et le roman.

Public

Séance scolaire avec les élèves de Terminale et 1ère Bac pro du lycée Maurice-Utrillo

Les invités

Après des études en histoire de l’art et après avoir travaillé près de deux ans à la rédaction de la revue Africultures, Jessica Oublié travaille en Centrafrique et au Bénin pendant cinq ans dans les domaines culturel et linguistique. De retour en France, elle se lance dans cette enquête sur la migration antillaise des années 1960 à 1980. Peyi an nou, est sa première bande dessinée documentaire.

Née à Créteil d’un père guadeloupéen et d’une mère ayant grandi à la frontière franco-belge, Estelle-Sarah Bulle se consacre à l’écriture après avoir travaillé pour des cabinets de conseil et différentes institutions culturelles. Là où les chiens aboient par la queue est son premier roman. Très remarqué, il a reçu plusieurs distinctions, dont le prix Stanislas 2018 et le prix Eugene Dabit du roman populiste.

À lire

Peyi An Nou, Jessica Oublié (scénario), Marie-Ange Rousseau (dessin), Steinkis, 2017

À lire

Là où les chiens aboient par la queue, Estelle-Sarah Bulle, Liana Levi, 2018