Mar. 9 avril
Épinay-sur-Seine

Rencontre avec Gauz

16h30
Médiathèque Colette
49 rue de Paris
01 71 86 35 00

Une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue

Debout Payé, le premier roman de Gauz, s’illustrait déjà par un art consommé dans le choix des points de vues : le PC de sécurité des grandes enseignes s’était ainsi vu transformé en poste d’observation des relations entre Noirs et Blancs, riches et pauvres, français et immigrés, dont les vigiles d’ori- gine africaine devenaient les vigies. Pour écrire Camarade Papa, c’est le regard d’un colon blanc du XIXe siècle que Gauz a choisi d’adopter, entremêlé de celui d’un enfant métis, issu cent ans plus tard de cette épopée coloniale et qui, en bon fils exilé d’opposant politique qu’il est, parle le marxisme-léninisme comme une langue maternelle !

D’Amsterdam à Grand-Bassam en passant par La Rochelle et la ‘Commune-de-Paris’, des cours africaines aux officines commerciales où se jouent les rivalités entre puis- sances européennes, le second roman de Gauz a l’ampleur d’une fresque ethnologique et la drôlerie de certains romans d’apprentissage, dont La Vie devant soi de Romain Gary constitue l’un des modèles assumés.

Public

Avec la participation d'une classe de seconde du lycée Jacques Feyder

L’invité

Après avoir été diplômé en biochimie, Gauz a réalisé des photos, des documentaires, des émissions culturelles et des articles pour un journal économique satirique en Côte- d’Ivoire. Depuis le succès de son premier roman Debout/Payé, il part de plus en plus souvent se recueillir à Grand-Bassam, première capitale coloniale de la Côte d’Ivoire, où démarre Camarade Papa

À lire

Camarade Papa, Gauz, Le Nouvel Attila, 2018