Ven. 12 avril
Montreuil

Rencontre avec Gauz, animée par les élèves du DSAA Design éditorial du lycée Eugénie-Cotton

19h00
Bibliothèque Robert-Desnos
14 boulevard Rouget-de-Lisle
01 48 70 69 04

Des terres à conquérir ou un monde à gagner

Après le succès de Debout Payé, regard incisif sur la société française – celui des vigiles d’origine africaine postés aux entrées de nos temples de la consommation, Gauz revient avec un second roman en forme de fresque coloniale qui croise les époques, les points de vue et les angles d’approche.

Camarade Papa raconte en effet la trajectoire de Dabilly, jeune paysan poitevin fuyant l’usine en s’embarquant pour Grand-Bassam – l’ancienne capitale de ce qui, en 1880, ne s’appelait pas encore la Côte d’Ivoire. Or, tandis que cet ex-futur prolétaire se retrouve brusquement propulsé dans le camp des exploiteurs et des dominants, un siècle plus tard, le tout jeune fils d’un opposant politique ivoirien exilé aux Pays-Bas est renvoyé dans ce lieu des origines. Une expérience qu’il relate dans une langue savoureuse et inventive que l’on pourrait appeler le ‘franco-marxisme’…

Jonglant entre ces deux existences au récit alterné, les élèves du DSAA Design éditorial du lycée Eugénie-Cotton déploieront avec l’auteur cette ‘histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue’

L’invité

Après avoir été diplômé en biochimie, Gauz a réalisé des photos, des documentaires, des émissions culturelles et des articles pour un journal économique satirique en Côte- d’Ivoire. Depuis le succès de son premier roman Debout/Payé, il part de plus en plus souvent se recueillir à Grand-Bassam, première capitale coloniale de la Côte d’Ivoire, où démarre Camarade Papa

À lire

Camarade Papa, Gauz, Le Nouvel Attila, 2018