Sam. 13 avril
Tremblay-en-France

Rencontre avec Emmanuelle Bayamack-Tam

11h00
Médiathèque Boris-Vian
24 boulevard de l'Hôtel-de-Ville
01 49 63 69 61

Les sociétés en marge, c’est encore la société

Dans ce nouveau roman, Emmanuelle Bayamack-Tam poursuit son exploration de l’adolescence à travers le personnage de Farah, jeune fille atteinte du Syndrome de Rokitansky. Son corps se virilisant peu à peu lui donne à réfléchir sur la question du genre, d’autant qu’il n’empêche pas sa liaison torride avec Arcady – le gourou de la communauté libertaire dans laquelle elle vit avec ses parents et sa grand-mère. Mais alors que tout semblait l’épanouir dans cette société en vase clôt prônant la décroissance, l’antispécisme, le naturisme et l’amour libre pour tous, l’irruption d’un migrant – le groupe s’étant installé dans les Hautes-Alpes, à la frontière italienne – fera voler en éclat cette harmonie, révélant la lâcheté des uns et les trahisons des autres…

Abordant avec une ironie mordante et néanmoins bienveillante un certain nombre d’enjeux contemporains – qu’ils soient éducatifs, technologiques, sexuels, écologiques, ou encore migratoires – Arcadie est un roman d’apprentis- sage réjouissant et d’une éminente portée politique.

L’invité

Née à Marseille, Emmanuelle Bayamack-Tam est l’autrice de nombreux romans publiés chez P.O.L. Parmi les plus récents, citons Une fille du feu (2008), Si tout n’a pas péri avec mon innocence (2013) et Je viens (2015). Sous le nom de Rebecca Lighieri, elle a publié, chez le même éditeur, Husbands et Les Garçons de l’été.

À lire

Arcadie, Emmanuelle Bayamack-Tam, P.O.L, 2018