Jeu. 4 avril
Sevran

Rencontre avec Bolewa Sabourin

10h00
Médiathèque l'@telier
27 rue Pierre-Brossolette
01 41 52 45 90
Accès
RER B Aulnay-sous-Bois puis Tram T4 Rougemont-Chanteloup
Bus 618 11-Novembre
Bus 605 Kennedy-Charcot Voir le lieu sur la carte

La danse comme outil de résilience

Danseur et chorégraphe franco-congolais de trente-trois ans, Bolewa Sabourin est à l’image de toute une génération : au carrefour de ses multiples identités. Ayant connu un début de vie chaotique, balloté entre exil, abandons, décrochages scolaires, et un temps sans domicile fixe, le jeune homme trouve la force de ne pas sombrer grâce à la danse, son outil de résilience. Une rage de vivre – titre qu’il a donné à son autobiographie co-écrite avec le journaliste Balla Fofana – lui permettant de résister aux épreuves, et de s’engager dans des actions militantes. De sa rencontre avec le docteur gynécologue Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, naît le projet Re-création pour venir en aide aux femmes violées en République Démocratique du Congo : la danse comme thérapie pour se réapproprier son corps et retrouver son identité. Son livre, qui leur est dédié, est l’histoire de ce parcours.

À partir de ces deux thématiques que sont le corps et la danse, les élèves du collège Painlevé sont invités à échanger avec Bolewa Sabourin, pour une rencontre placée sous le signe de l’art et du militantisme.

Public

Séance scolaire avec une classe de 4e du collège Painlevé

L’invité

Bolewa Sabourin a été l’élève du danseur-chorégraphe Mutshi Mayé. Cofondateur de l’association LOBA, qui signifie ‘exprime-toi’ en lingala, Bolewa et son équipe prônent un art au service de la Cité. Intervenant en France et au Congo, ils font de la danse un outil de lutte citoyenne et de reconstruction psychologique auprès des personnes les plus fragiles.

À noter

Dans le cadre du dispositif ‘Lecture pour tous’ de l’Académie

À lire

La Rage de vivre, Bolewa Sabourin, Faces cachées, 2018