Mar. 9 avril
Bobigny

Lecture musicale avec Gwenaëlle Aubry, Judith Chemla & Seb Martel

19h00
Bibliothèque Elsa-Triolet
4 rue de l'Union
01 48 95 20 56

La Folie Elisa

Elles s’appellent Emy Manifold, Sarah Zygalski, Ariane Sile et Irini Santoni. Elles sont respectivement rock-star, danseuse, comédienne et sculptrice. Entre janvier 2015 et janvier 2016, leur vie va basculer. La Folie Elisa entremêle les vies de quatre femmes en fuite, prises dans la tourmente d’une année sous tension, marquée par les attentats de Paris. Séparé en deux parties, un long ‘dedans’ et un bref ‘dehors’, ce roman dense et superbement écrit tisse une conversation souterraine entre des femmes incandescentes, reliées par leurs amants, leurs fractures intimes et leur désir de liberté.

Pour ces ‘filles de la fuite et de la perte’, lancées au grand galop, Gwenaëlle Aubry bâtit un refuge de mots où s’abriteront tous les hommes et les femmes jetés sur les routes par la violence d’un monde devenu fou.

Pour cette lecture musicale, elle sera accompagnée par la comédienne Judith Chemla et le guitariste Seb Martel.

Les invités

Gwenaëlle Aubry, écrivain et philosophe, directrice de recherche au CNRS, est l’autrice de romans et d’essais traduits dans une dizaine de langues, parmi lesquels Personne (prix Femina 2009), Partages (2012), Perséphone 2014 (2016), La Folie Elisa (2018). Invitée à plusieurs reprises du festival, elle avait notamment fait en 2015 une lecture musicale de Lazare mon amour, son livre sur Sylvia Plath.

Seb Martel est le guitariste de plusieurs artistes dont -M-, Alain Chamfort, Albin de la Simone, Helena Noguerra, Camille, Femi Kuti, Piers Faccini, Enrico Macias, Morcheeba, Julien Lourau, Magic Malik, Bumcello ou Sinclair. Il a par ailleurs sorti deux albums solos, Ragalet (2003) et Coitry ? (2006).

Comédienne et ancienne pensionnaire de la Comédie-Française, Judith Chemla a joué pour des metteur en scène tels que Marcial Di Fonzo Bo et Élise Vigier, Yves Beaunesne, Benjamin Lazar. Côté cinéma, elle tourna notament pour Bertrand Tavernier, Pierre Salvadori et Noémie Lvovsky. En 2011, elle reçu le prix Jean-Jacques Gautier, le prix Lumières du Meilleur espoir féminin pour Camille redouble en 2013 et le Laurier de l’interprétation féminine du Club Audiovisuel de Paris pour 15 jours ailleurs en 2014.

À lire

La Folie Elisa, Gwenaëlle Aubry, Collection Bleue, Mercure de France, 2018

À noter

Création Studio Bastille / Paris en toutes lettres, 2018