Sam. 30 mars
Romainville

Laurent Gaudé côté scène — Étape #2 du parcours de lecture avec Laurent Gaudé

16h00
Médiathèque Romain-Rolland
Rue Albert-Giry, quartier Marcel-Cachin
01 71 86 60 16
Accès
Métro 11 Porte-des-Lilas puis bus 105 ou 129 Mairie-de-Romainville
Métro 3 Garibaldi ou 5 Bobigny-Pablo-Picasso puis Bus 318 Les-Noyers ou Bus 76 Louise-Michel Voir le lieu sur la carte

Lecture par Marilou Aussilloux suivie d’une rencontre avec Laurent Gaudé

Avant d’avoir été romancier, puis en parallèle, Laurent Gaudé écrit pour le théâtre : quinze pièces et monologues à ce jour, publiés chez Actes Sud-papiers.

Pourquoi ces deux langages qui parfois s’interpénètrent et se répondent ?

Comment passe-t-il du récit au fait d’écrire pour des comédiens ?

Faut-il que l’héroïne Salina l’ait hanté, à proprement parler, pour que quinze ans après avoir écrit une pièce la mettant en scène dans un texte éponyme, il livre aujourd’hui un roman, Salina, les trois exils, dont elle est le personnage principal ?

La scène lui permet-elle de débusquer des émotions qu’il ne trouve pas dans les romans – et inversement ?

Laurent Gaudé, selon qui le théâtre ‘se construit sur une série de dons’ (celui de l’auteur qui offre un texte à un metteur en scène, lui-même l’offrant à des comédiens qui doivent se l’approprier avant de l’offrir, à leur tour, au public), aura donc fort à répondre et à donner de sa personne ! Tandis que, des grandes figures empruntées aux mythologies de toutes les cultures aux tragédies de nos vies contemporaines – et en passant, bien sûr, par Salina – la comédienne Marilou Aussilloux proposera une traversée de son oeuvre de dramaturge, afin que nous puissions l’appréhender ‘sur pièces’…

 

________________________________________

Au croisement des routes, de l’espace et du temps
Un parcours de lecture avec Laurent Gaudé
Parcours sur réservation

 

En 2011, le chemin de Laurent Gaudé croisait pour la première fois celui du festival Hors limites. Depuis, compagnon de route parmi les plus fidèles, il participa à chacune de ses éditions. Nos dix ans – et la parution de son dernier livre, Salina, les trois exils (Actes Sud) – étaient donc l’occasion à ne pas manquer de le remercier pour cette présence précieuse : en lui proposant de le suivre à notre tour ! C’est donc à lui, cette année, que nous avons confié les clés de notre ‘bibliotourbus’ : lui demandant de nous guider dans ses pérégrinations, à travers son œuvre et notre territoire. Et, à l’image de cette œuvre profuse et passionnante, l’itinéraire promet des paysages contrastés ! Car depuis son prix Goncourt en 2004 pour Le Soleil des Scorta (Actes Sud), qui élargira pour de bon le cercle de ses lecteurs, Laurent Gaudé leur donna régulièrement
rendez-vous, autour de livres alternant récits mythologiques et sujets d’actualité, tout en poursuivant son travail de dramaturge, explorant les possibles de cette parole mise en acte qui caractérise le passage à la scène. Écrivain solaire et tragique, pouvant suivre le fil de vies complètement hors du temps aussi bien que les désarrois d’existences ancrées dans le monde moderne lorsqu’elles touchent au tragique, c’est sur les traces des unes et des autres que nous conduira ce ‘parcours de lecture’ avec Laurent Gaudé…

 

Télécharger le programme complet du parcours

Les invités

Écrivain et dramaturge, Laurent Gaudé a obtenu le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires avec La Mort du roi Tsongor (Actes Sud, 2003), puis le prix Goncourt pour son roman Le Soleil des Scorta (Actes Sud), en 2004. Depuis 2013, il a également effectué des voyages (Port-au-Prince, le Kurdistan irakien ou la jungle de Calais) qui ont donné lieu à des reportages. De ces expériences, il tirera également un premier recueil de poèmes, De sang et de lumière (Thélème), publié en 2017.

Actrice, on a pu voir Marilou Aussilloux dans la série Dix pour cent de Fanny Herrero, et bientôt au cinéma dans Raoul Taburin de Pierre Godeau, avec Benoît Poelvoorde et Édouard Baer.

À noter

Parcours en navette sur réservation

Rendez-vous à 13h30 devant la Gare du Nord (au pied de la statue Angel Bear, l’ours ailé rouge de Richard Texier)