Sam. 30 mars
Noisy-le-Sec

‘L’Aquarius est notre Antigone’ — Étape #1 du parcours de lecture avec Laurent Gaudé

14h00
Médiathèque Roger-Gouhier
3 rue Jean-Jaurès
01 49 42 67 19

Rencontre avec Laurent Gaudé, suivie d’une projection de Nulle part en France de Yolande Moreau

En 2005, alors que les morts de la Méditerranée transformaient déjà celle-ci en cimetière et que les grands médias ne jugeaient encore bon que d’en alerter très timidement l’opinion publique, Laurent Gaudé se saisissait résolument de cette tragédie en train d’advenir. Deux ans plus tard et au terme d’un travail d’enquête, il publia Eldorado : un roman poignant plongeant son lecteur dans les affres de plusieurs consciences mises à mal. Celle du commandant Piracci, qui intercepte depuis vingt ans les embarcations des émigrants clandestins au large des côtes italiennes, et dont une rencontre ébranlera la foi qu’il porte en sa mission, et celles de Jamal et Soleiman, deux frères partis du Soudan.

Homme de conviction ayant récemment publié une tribune dans le journal Le Monde en faveur de l’association SOS Méditerranée, auteur également de la préface du livre photo L’Odyssée de l’Aquarius (Muséo, 2018), c’est à Laurent Gaudé que Yolande Moreau fit appel pour écrire le texte qu’elle lit en voix off tout au long de son film Nulle part en France, sur la ‘jungle’ de Calais. C’est lui, également, que le photographe Reza invita sur le camp de réfugiés syriens de Kawergosk, au nord de l’Irak, afin qu’il mette des mots sur ce qu’il aura vu là-bas. Occasion de revenir sur ses engagements et les projets littéraires auxquels ils ont donné lieu, il sera bien évidemment question, au cœur de cette première étape du parcours, de la politique d’hospitalité qu’il y a urgence à mener à l’échelle européenne, et en faveur de laquelle Laurent Gaudé milite avec conviction.

 

________________________________________

Au croisement des routes, de l’espace et du temps
Un parcours de lecture avec Laurent Gaudé
Parcours sur réservation

 

En 2011, le chemin de Laurent Gaudé croisait pour la première fois celui du festival Hors limites. Depuis, compagnon de route parmi les plus fidèles, il participa à chacune de ses éditions. Nos dix ans – et la parution de son dernier livre, Salina, les trois exils (Actes Sud) – étaient donc l’occasion à ne pas manquer de le remercier pour cette présence précieuse : en lui proposant de le suivre à notre tour ! C’est donc à lui, cette année, que nous avons confié les clés de notre ‘bibliotourbus’ : lui demandant de nous guider dans ses pérégrinations, à travers son œuvre et notre territoire. Et, à l’image de cette œuvre profuse et passionnante, l’itinéraire promet des paysages contrastés ! Car depuis son prix Goncourt en 2004 pour Le Soleil des Scorta (Actes Sud), qui élargira pour de bon le cercle de ses lecteurs, Laurent Gaudé leur donna régulièrement
rendez-vous, autour de livres alternant récits mythologiques et sujets d’actualité, tout en poursuivant son travail de dramaturge, explorant les possibles de cette parole mise en acte qui caractérise le passage à la scène. Écrivain solaire et tragique, pouvant suivre le fil de vies complètement hors du temps aussi bien que les désarrois d’existences ancrées dans le monde moderne lorsqu’elles touchent au tragique, c’est sur les traces des unes et des autres que nous conduira ce ‘parcours de lecture’ avec Laurent Gaudé…

 

Télécharger le programme complet du parcours

L’invité

Écrivain et dramaturge, Laurent Gaudé a obtenu le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires avec La Mort du roi Tsongor (Actes Sud, 2003), puis le prix Goncourt pour son roman Le Soleil des Scorta (Actes Sud), en 2004. Depuis 2013, il a également effectué des voyages (Port-au-Prince, le Kurdistan irakien ou la jungle de Calais) qui ont donné lieu à des reportages. De ces expériences, il tirera également un premier recueil de poèmes, De sang et de lumière (Thélème), publié en 2017.

À lire

Eldorado, Laurent Gaudé, Actes Sud, 2017

À noter

Parcours en navette sur réservation
Rendez-vous à 13h30 devant la Gare du Nord (au pied de la statue Angel Bear, l’ours ailé rouge de Richard Texier)