Ven. 12 avril
Stains

Atelier d’écriture avec Gabrielle Tuloup

14h00
Médiathèque du Temps-libre
30-34 rue Georges-Sand
01 71 86 33 54

Lettre que ma mère pourrait m’écrire

En racontant l’histoire d’une relation entre une mère et son fils, La Nuit introuvable, premier roman de Gabrielle Tuloup, pose la question douloureuse des histoires que l’on se raconte avec des non-dits, et de ce qu’il reste, en nous, des êtres qui nous sont proches lorsqu’ils disparaissent…

Lorsque Nathan Weiss découvre que sa mère lui a laissé huit lettres, rédigées lorsqu’elle s’est sue atteinte de la maladie d’Alzheimer (avec la consigne qu’elles ne lui soient remises qu’une par une, à chacune de ces visites), celui-ci s’est senti piégé, manipulé une fois de plus par cette femme qui, selon lui, ne l’avait jamais aimé. Pourtant, au fur et à mesure qu’il découvre, inscrites sur le papier, des brides de cette mémoire que la nuit a fini par emporter, Nathan comprend peu à peu ce qui l’empêche de vivre, et le pardon peut avoir lieu.

Réfléchir à ce que les autres auraient à nous dire est une façon très efficace de dialoguer avec soi, et c’est la raison pour laquelle Gabrielle Tuloup propose aux élèves des collèges Joliot-Curie et Pablo-Neruda cet atelier d’écriture sur le thème : ‘Lettre que ma mère pourrait m’écrire’…

Public

Séance scolaire avec les clubs de lecture des collèges Joliot-Curie et Pablo-Neruda

L’invité

Gabrielle Tuloup a grandi entre Paris et Saint-Malo. Championne de France de slam en 2010, elle est maintenant professeure agrégée de Lettres et enseigne en Seine-Saint-Denis.

À lire

La Nuit introuvable, Gabrielle Tuloup, Philippe Rey, 2018