Ven. 31 mars
Le Pré Saint-Gervais

Un esprit et un corps sain sous un Front populaire…

19h00
Bibliothèque François-Mitterrand
46 avenue Jean-Jaurès
01 48 44 69 96

Rencontre avec Didier Daeninckx

Legs d’un ouvrier résidant au Pré Saint-Gervais, sportif et photographe amateur, membre de la première heure de la FSGT qui vise à promouvoir l’éducation populaire par le sport : des centaines de négatifs conservés intacts dans une malle. Une fois développés, on y voit une invention sociale majeure – le temps libre – se traduire directement dans les corps des hommes et des femmes qu’il libère. Une liberté accomplie dans le mouvement sportif, éprouvée dans la camaraderie et la lutte politique, déployée sur d’autres terrains que celui des stades de banlieue… Séduit par ce regard singulier et l’éclairage inédit apporté sur la période du Front populaire, l’auteur Didier Daeninckx transforma le visage d’une jeune fille, qui revenait d’image en image, en personnage de fiction. Il imagina ainsi le récit qu’aurait pu lui faire cette désormais vieille dame. Celui d’une conscience militante émergeant de l’engagement sportif, qui s’exprima notamment pendant l’Olympiade populaire de Barcelone en 1936 – ‘contre J.O de Berlin’ interrompue brutalement par le soulèvement franquiste.

L’invité

Didier Daeninckx est auteur. Ouvrier imprimeur puis journaliste localier, il découvre le fait divers dans lequel il puise son inspiration romanesque. Après Meurtres pour mémoire (Gallimard, 1984) qui l’a fait connaître, il a publié près de cent titres (romans, essais, nouvelles) qui confirment une volonté d’ancrer le roman noir dans la réalité sociale et politique.