Sam. 18 mars
Noisy-le-Sec

Les enfants (terribles) du pays

18h00
Médiathèque Roger-Gouhier
3 rue Jean-Jaurès
01 49 42 67 19

Rencontre avec Sylvain Prudhomme

Entre les villes d’Arles, de Salon-de-Provence et le complexe industriel de Fos-sur-Mer, ‘30 kilomètres de désert’ repeuplé chaque hiver par les brebis en transhumance : la plaine de La Crau. Sur ce ‘morceau de mythologie à l’état pur’ émergé, selon Eschyle, d’un déluge de pierres et d’un tonnerre de Zeus, les histoires vraies deviennent légendes. Celle de ‘la Chou’, par exemple. Une boîte de nuit lanterne magique, où la fête a surgi soudain dans l’aridité du paysage, à l’orée des années 70. Kaléidoscope stroboscopique brassant les gens, les genres et les couleurs, déployant les multiples facettes d’une époque, concentrant la violence des destins qui la traversent.

C’est un ‘roman du terroir’ au sens tellurique du terme que Sylvain Prudhomme nous livre ici : une histoire d’amitié, de jeunesse, d’héritages des générations successives et de nostalgie, miroir de l’évolution des temps dans l’immuabilité des saisons pastorales.

L’invité

Sylvain Prudhomme est l’auteur de plusieurs romans, traduit en plusieurs langues, et il a traduit l’essai Décoloniser l’esprit, de l’écrivain kenyan Ngugi wa Thiong’o (La Fabrique, 2011). Là, avait dit Bahi (Gallimard, 2012) a obtenu le Prix Louis Guilloux et son roman Les Grands (Gallimard) a remporté de nombreux prix tels que le Prix Porte Dorée 2015 et Légende (Gallimard, 2016) a été finaliste du Grand prix de l’Académie française.

À lire

Légende Sylvain Prudhomme, Gallimard, Coll. L’arbalète, 2016

À noter

– Réservation au 01 49 42 67 19