Sam. 16 avril
Neuilly-Plaisance

La France des années 30 : 19 portraits de femmes au travail

16h30
Bibliothèque Guy-de-Maupassant
11 rue du Général-de-Gaulle
01 43 00 30 30

rencontre avec Michèle Audin

Elles s’appellent Catherine, Péroline ou Léopoldine. Elles sont ouvrières, femmes de ménage ou bibliothécaires. Pour parler des femmes au travail dans les années trente, Michèle AUDIN a choisi un patronyme, suffisamment répandu pour atteindre à l’universel : Haas. Pour chacun de ces dix-neuf portraits, la romancière oulipienne et mathématicienne a trouvé une forme littéraire singulière, s’est imposée de discrètes contraintes littéraires et a tissé des correspondances entre toutes ces femmes. Entre les manifestations antiparlementaires du 6 février 34 et les rafles de juifs, ouvriers et communistes à Paris en août 1941, c’est une France ouvrière et populaire que décrit Michèle AUDIN, s’intéressant aux conséquences de l’Histoire sur la vie intime des femmes, en passe de s’émanciper par le travail, mais pour longtemps encore, confrontées aux avortements clandestins.

L’invité

Née à Alger, Michèle Audin est la fille de Maurice Audin, assassiné par l’armée française pendant la guerre d’Algérie. Mathématicienne, elle a enseigné à Genève, Orsay, et Strasbourg, en ayant à cœur de transmettre l’histoire des mathématiques tout comme, dans ses livres, celle des anonymes. Elle est membre de l’Oulipo.

À lire

Mademoiselle Haas, Gallimard, coll. l’Arbalète, 2016