Sam. 2 avril
Montreuil

La bande dessinée n’est pas un mauvais genre

11h00
Bibliothèque Paul-Éluard
10 rue Valette
01 48 57 66 56

rencontre avec Chloé Cruchaudet

Dans ses précédents albums Chloé CRUCHAUDET a traité avec beaucoup de rigueur et de talent des histoires individuelles, intimes, mais inscrites dans la grande Histoire. Avec une appétence particulière pour les périodes charnières, que sont la fin du XIXème ou l’entre deux guerres, qui favorisent les changements : l’émancipation des femmes, les progrès techniques…

Nous avons ainsi pu côtoyer les années folles avec l’album sur Joséphine BAKER, parcourir l’Arctique avec le jeune esquimau Minik, au début des années 1900 dans Groenland Manhattan, ou encore plonger dans la première guerre mondiale avec Paul / Suzanne, déserteur, travesti pour échapper à la grande boucherie.

C’est un autre univers que propose Chloé CRUCHAUDET dans son dernier album, La Poudre d’escampette : Paul Dubreuil vient d’emménager avec ses parents dans une ville traversée par la Grôsne. C’est au bord du fleuve qu’il découvrira un étrange radeau sur lequel des enfants préparent un départ.

L’invité

Chloé CRUCHAUDET est scénariste et dessinatrice. Après des études d’architecture et d’art graphique, elle suit l’école des Gobelins en cinéma d’animation. Passionnée d’études sociologiques et de témoignages historiques, c’est de l’essai La Garçonne et l’Assassin, de Fabrice VIRGILI et Danièle VOLDMAN, qu’elle tira Mauvais genre (Delcourt, 2013) qui reçu de nombreux prix dont le prix du public Cultura au festival d’Angoulême 2014.

À lire

La Poudre d’escampette, Delcourt, 2015