Ven. 10 avril
Épinay-sur-Seine

’Écrire avec…l’Histoire’

16h00
Médiathèque Colette
49 rue de Paris
01 71 86 35 00

Valérie Zenatti et Anne Plantagenet : rencontre croisée

Traductrice de l’hébreu, Valérie ZENATTI a longtemps délaissé ses origines sépharades pour se rapprocher de la culture ashkénaze. Jacob, Jacob (L’Olivier, 2014) est inspiré de l’histoire d’un de ses grands-oncles, un jeune Juif de Constantine mort pendant le débarquement de Provence.

Anne PLANTAGENET est traductrice de l’espagnol et auteure. Dans son dernier roman, Trois jours à Oran (Stock, 2014) elle se rend en Algérie, sujet tabou pour sa grand-mère, aujourd’hui morte, pied-noir, refusant catégoriquement de retourner là-bas ou d’en parler. Trop de silence et de déni qui poussent Anne PLANTAGENET à ce retour aux sources pour voir et savoir.

Les questions de la langue, de l’origine, de la réalité, des choses fantasmées, de l’Histoire et des histoires seront au cœur de leur dialogue.

Les invités

Journaliste-radio, professeur d’hébreu ensuite, Valérie Zenatti se consacre depuis plusieurs années exclusivement à l’écriture. Elle a publié plusieurs livres pour la jeunesse dont Quand j’étais soldate et Une bouteille dans la mer de Gaza. Elle est aussi l’autrice de plusieurs romans dont Mensonges (L’Olivier, 2011). Son dernier livre, Dans le faisceau des vivants (L’Olivier) est une chambre d’échos à sa rencontre avec l’écrivain et aux semaines qui ont suivi sa disparition en janvier 2018.

Après des études de Lettres et de littérature comparée Anne PLANTAGENET traduit son premier roman en 1994 et publie Un Coup de corne fut mon premier baiser, son premier roman, aux éditions Ramsay en 1998. Depuis elle n’a cessé de traduire, récemment a paru La Fille de l’Est de Clara USON (Gallimard, 2014) et d’écrire ses propres romans, Trois jours à Oran (Stock 2014) étant le dernier en date.

À lire

Jacob, Jacob,

Valérie Zenatti,

L’Olivier, 2014

 

Trois jours à Oran,

Anne Plantagenet,

Stock, 2014