Sam. 29 mars
Tremblay-en-France

Fermez vos gueules, j’ouvre la mienne !

17h00
Médiathèque Boris-Vian
24 boulevard de l'Hôtel-de-Ville
01 49 63 69 61

concert de littérature par Violaine Schwartz et Hélène Labarrière

Après J’ai le cafard, récital revisitant le répertoire de la chanson réaliste, Violaine SCHWARTZ retrouve la contrebassiste Hélène LABARRIÈRE pour faire sonner son dernier roman Le Vent dans la bouche, évoquant la figure mythique et tragique de la chanteuse FRÉHEL, vedette des années 30.

Improvisations, évocation du répertoire de FRÉHEL, elles conjuguent voix et musique dans ce monologue mêlant lettres aux Présidents, discours imaginaires, chansons, récitations de plans de cimetière, complaintes d’amour, dans la légèreté et la noirceur d’une nuit d’ivresse.

Les invités

Autrice, comédienne et chanteuse, Violaine Schwartz a travaillé sous la direction de Jacques Lassalle, Ludovic Lagarde, Gilberte Tsaï, Jacques Rebotier. Elle a écrit plusieurs livres et trois pièces radiophoniques réalisées par France Culture. Papiers (P.O.L, 2019) est son dernier texte.

Hélène LABARRIÈRE est contrebassiste et compositrice de jazz. S’illustrant notamment dans le domaine des musiques improvisées, sa carrière est caractérisée par la diversité des collaborations menées : musiciens traditionnels bretons et africains, rappeurs, clameurs, mais aussi comédiens et chorégraphes.

À lire

Le Vent dans la bouche,

P.O.L, 2013

 

 

À écouter

J’ai le cafard,

Hélène Labarrière et Violaine Schwartz,

Innacor, 2011