Sam. 22 mars
Saint-Ouen

Emmanuelle Bayamack-Tam

11h00
Médiathèque Lucie-Aubrac
13-15 rue Eugène-Berthoud
01 71 86 34 77
Accès
Métro 13 Mairie-de-Saint-Ouen
Métro 4 Porte-de-Clignancourt puis bus 166 ou 255 Michelet-Bauer
Voir le lieu sur la carte

rencontre

Si tout n’a pas péri avec mon innocence est un curieux portrait de famille : une mère strip-teaseuse de quarante ans passés, affligée d’un bec-de-lièvre, un père fuyant toutes responsabilités au profit de grands-parents à peine plus responsables, un frère suicidé – Kimberly, l’adolescente narratrice de cette histoire, aurait toutes les raisons de prendre un mauvais départ dans la vie. Pourtant, à l’inverse de Philomèle, personnage des Métamorphoses d’OVIDE auxquelles ce livre emprunte son titre, on ne lui a pas coupé la langue. Elle va donc raconter, et son récit devient alors celui d’une vocation d’écrivain.

Découvrant la poésie du 19e siècle, et notamment Charles BAUDELAIRE dont elle trouve qu’il a un poème pour chaque situation, puis Victor HUGO lorsqu’elle fait l’expérience du deuil, Kimberly fait confiance à la littérature pour l’éclairer sur sa vie. Le contrepoint procuré par ces textes à la trivialité sordide des situations décrites, donne à ce roman un ton mordant et agressif, comique et paradoxalement joyeux.

L’invité

Née à Marseille, Emmanuelle Bayamack-Tam est l’autrice de nombreux romans publiés chez P.O.L. Parmi les plus récents, citons Une fille du feu (2008), Si tout n’a pas péri avec mon innocence (2013) et Je viens (2015). Sous le nom de Rebecca Lighieri, elle a publié, chez le même éditeur, Husbands et Les Garçons de l’été.

À lire

Si tout n’a pas péri avec mon innocence,

P.O.L, 2013

 

À noter

Une vente d’ouvrages sera proposée par la librairie Folies d’encre de Saint-Ouen