Sam. 22 mars
Épinay-sur-Seine

‘Écrire avec… le cinéma’

16h00
Médiathèque Colette
49 rue de Paris
01 71 86 35 00

rencontre avec Florence Seyvos

Le Garçon incassable établit un curieux parallèle entre deux existences marquées par la chute. Celle de Buster KEATON, génie burlesque du cinéma muet, dont la spécialité était d’encaisser les pires chocs en gardant son visage parfaitement impassible, et celle d’Henry, demi-frère handicapé de la narratrice qui, sans broncher, s’échine à mouvoir ce corps en perpétuel déséquilibre. C’est lors d’un séjour hollywoodien ayant pour but une recherche sur le premier que s’est imposé le souvenir du second et de leur enfance partagée. En résulte un récit en montage alterné où, sans qu’elles soient soulignées, des similitudes se manifestent. Le rapport au père : celui de Buster le faisant jouer le cobaye dans des ‘medicine shows’, tandis qu’Henri était soumis par le sien à des séances quotidiennes de rééducation musculaire. Sur le rapport aux regards, également : puisque ces deux personnages, chacun à leurs manières, les attirent sans arrêt sur eux.

Aussi, le livre peut se lire comme une biographie de l’artiste, très documentée et fourmillante d’anecdotes, mais également comme une réflexion sur la difficulté d’être.

L’invité

Florence SEYVOS est auteure de littérature jeunesse et adulte, scénariste et traductrice de livres pour la jeunesse. Lauréate du prix Goncourt du premier roman en 1995 ainsi que du prix France Télévisions 1995 pour Les Apparitions, elle a depuis publié L’Abandon (L’Olivier, 2002) et Le Garçon incassable (L’Olivier, 2013), et co-écrit les films de Noémie LVOVSKY (notamment La Vie ne me fait pas peur – prix Jean-Vigo, Les Sentiments – prix Louis-Delluc 2003 et Camille redouble).

À lire

Le Garçon incassable

Éditions de l’Olivier, 2013