Sam. 31 mars
Saint-Ouen

Les smartphones se cachent pour mourir

18h00
Librairie Folies d'encre
51 avenue Gabriel Péri
01 40 12 06 72
Accès
Métro 13 Mairie-de-Saint-Ouen

Lecture-rencontre avec Guillaume Poix

Que deviennent ces portables et ces tablettes que nous jetons lorsqu’ils ne fonctionnent plus ? En découvrant qu’ils partent au Ghana, où se trouve une immense décharge de composants électroniques, le dramaturge Guillaume Poix se dit qu’il tient là un sujet capable de montrer le revers de notre quotidien, ou son angle mort, ou son point de fuite. Pour organiser la confrontation entre notre monde occidental hyper connecté et l’Afrique que nous continuons de piller (son pétrole par exemple) et d’abimer (avec nos déchets toxiques), Guillaume Poix a voulu écrire un roman qui ferait se croiser un Français voulant photographier cette décharge dantesque, et trois adolescents ghanéens se tuant à essayer de gagner de quoi vivre. Roman à la fois beau et dur, inventif et sans concession, Les Fils conducteurs a reçu le Prix Wepler 2017.

L’invité

Guillaume Poix vient du théâtre et c’est d’abord pour la scène qu’il a travaillé le thème de son premier roman, Les Fils conducteurs, dans lequel il fait entendre les voix d’un photographe français et de trois adolescents ghanéens fouillant une décharge pestilentielle installée au cœur d’Accra. Pour ce roman, Guillaume Poix a reçu le prix Wepler 2017.

À lire

Les Fils conducteurs, Guillaume Poix, Verticales, 2017