Sam. 17 mars
Villemomble

’Elle était à la fois une Afrikaner et une Africaine’

16h00
Médiathèque Robert-Calmejane
118 Grande Rue
01 48 12 95 50
Accès
RER E - Gagny
Bus 121, 221, 303 - arrêt Boulevard André
Bus 114 - arrêt Marceau

Lecture-rencontre avec Nimrod

‘L’enfant n’est pas mort’ : premier vers d’un poème que Nelson Mandela, élu président de la  République d’Afrique du Sud en 1994, déclama lors de son discours d’investiture. L’auteure, Ingrid Jonker, s’était suicidée trente ans auparavant, rejetée par la communauté afrikaner dont son propre père était l’un des dignitaires. Nimrod nous raconte l’histoire de ce poème, à commencer par la tragédie qui lui a donné naissance, quand la police a ouvert le feu sur une voiture se rendant à l’hôpital pendant une manifestation, tuant le bébé noir qui était à son bord. Alternant les passages où Nelson Mandela, en captivité, trouve de la force dans l’œuvre de la poétesse et les différents épisodes de la vie de cette dernière, L’Enfant n’est pas mort est un roman-plaidoyer en faveur de la poésie, dans sa capacité à établir du sens politique aux choses et des correspondances entre les êtres.

L’invité

Poète, essayiste, romancier, Nimrod est né au Tchad et vit en France depuis plus de vingt ans. Il est l’auteur de plusieurs romans, d’une œuvre poétique couronnée par plusieurs prix littéraires et d’un essai sur le poète Léopold Sédar Senghor. Il a reçu, en 2008, le Prix Édouard-Glissant pour l’ensemble de son œuvre.

À lire

L’Enfant n’est pas mort, Nimrod, Bruno Doucey, 2017

À noter

- Dans le cadre du Printemps des poètes