Sam. 9 avril
Pierrefitte-sur-Seine

Concordan(s)e

15h00
Archives nationales
59, rue Guynemer
01 75 47 20 02
Accès
Métro 13 station Saint-Denis Université

Jetés dehors, Sylvain Prunenec et Mathieu Riboulet

En partenariat avec le festival Concordan(s)e : une rencontre inédite entre un chorégraphe et un écrivain. 

‘On passe sa vie dehors, par contrainte plus souvent que par choix. Au commencement est l’expulsion, et le souffle éperdu après lequel on court (…) Jeté dans des cours, bien mal nommées de récréation, on se trouve hors d’haleine parce que les choses y sont diverses, imprévues, dangereuses sans doute, un peu cruelles. On se prend les pieds dans les tapis que les fantômes nous tissent longtemps avant d’être capables de les identifier et de composer avec les traces diaphanes, éphémères qu’ils nous laissent. Si l’on n’est pas tombé la tête la première, ou si l’on s’est relevé, c’est pour mieux prendre l’élan et… rouler dans la poussière des arènes, laisser nos corps dans le tapis et rejoindre les fantômes (…), être hors de nous, enfin, sans l’entremise de la colère. Car nous n’avons de souffle que pour nous essouffler.’

Les invités

Sylvain Prunenec est danseur et chorégraphe. En 1995, il fonde avec la danseuse-chorégraphe Dominique Brun l’association du 48, avec laquelle il conçoit des projets chorégraphiques ouverts à la collaboration avec des musiciens, plasticiens, poètes…

Après des études de cinéma et Lettres modernes, Mathieu RIBOULET réalise des films de fiction et documentaires, puis se consacre à l’écriture. En 2015 chez Verdier ont paru Entre les deux il n’y a rien et Lisières du corps.

À lire

Concordan(s)e, L’oeil d’or, 2016

 

Entre les deux il n’y a rien, Mathieu Riboulet, Verdier, 2015

À consulter

concordanse.com

sylvainprunenec.fr