Jeu. 2 avril
Gagny

’Écrire avec… l’Histoire’

19h00
Librairie Folies d'encre
3-5 rue Henri-Maillard
01 41 53 80 11
Accès
RER E Gagny

avec Lydie Salvayre et Valérie Zenatti

Fille de républicains espagnols, Lydie SALVAYRE aborde pour la première fois la guerre d’Espagne et l’histoire de sa famille dans Pas pleurer (Le Seuil, prix Goncourt 2014). Elle raconte en parallèle l’échappée belle de Montse, mère de la narratrice, partie rejoindre les anarchistes à Barcelone à l’été 36 et les exactions franquistes vues par le grand écrivain Georges BERNANOS. Écrit dans un français mêlé d’espagnol, le roman est aussi un hommage à la langue métissée, mixte et joliment impure de Montse.

Traductrice de l’hébreu, Valérie ZENATTI a longtemps délaissé ses origines sépharades pour se rapprocher de la culture ashkénaze. Jacob, Jacob (L’Olivier, 2014) est inspiré de l’histoire d’un de ses grands-oncles, un jeune Juif de Constantine mort pendant le débarquement de Provence. Les guerres, la langue et les questions d’identités seront au cœur de cette rencontre placée sous le signe de l’Histoire.

Les invités

Née d’un père Andalou et d’une mère catalane réfugiés en France en février 1939, Lydie Salvayre a été Médecin Directeur du CMPP de Bagnolet pendant 15 ans et s’est consacrée parallèlement à l’écriture. Auteure d’une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays, et dont certains ont fait l’objet d’adaptations théâtrales, elle reçoit en 2014 le prix Goncourt pour son roman Pas pleurer (Seuil).

Valérie ZENATTI part vivre avec ses parents en Israël en 1983 et l’hébreu devient sa seconde langue. Elle est traductrice d’Aharon APPELFELD, auteure de romans pour la jeunesse (Quand j’étais soldate, Une Bouteille dans la mer de Gaza) et pour adultes. En 2014, elle publie Jacob, Jacob (L’Olivier), inspiré de l’histoire de sa famille maternelle.

 

À lire

Pas pleurer,

Lydie Salvayre,

Seuil, 2014

 

Jacob, Jacob,

Valérie Zenatti,

L’Olivier, 2014