Mer. 2 avril
Saint-Ouen

Tatiana Arfel

19h00
Librairie Folies d'encre
51 avenue Gabriel Péri
01 40 12 06 72
Accès
Métro 13 Mairie-de-Saint-Ouen

rencontre

Lorsqu’une personne conforme, scrupuleusement et en tous points, sa façon de se comporter à ce qu’en attendent les autres, qui est-elle exactement ? C’est la question qui parcourt toute la première partie du roman de Tatiana ARFEL, où celle-ci fait se succéder les points de vue — des ‘autres’, évidemment — sur la personnalité d’Aurélien MOREAU, 43 ans, marié, deux fils, un emploi stable, une vie très bien rangée : quelqu’un de normal, en somme, peut-être trop pour l’être tout à fait.

Or, l’incertitude plane longtemps sur les raisons de cette série de témoignages : est-ce qu’il s’agit d’une enquête policière ? Qu’a donc pu bien faire Aurélien MOREAU dans cette ‘deuxième vie’ pour qu’on scrute la ‘première’ avec tant d’insistance ? La suite finira par nous l’apprendre, et pour cela nous en passerons par la lecture de ses carnets intimes. Des prises de notes minutieusement laconiques, peu à peu contaminées par cette ‘maladie du langage’ qui accompagnera la renaissance du héros. Car La deuxième vie d’Aurélien Moreau est, en définitive, le récit d’une découverte tardive de l’existence

L’invité

Tatiana ARFEL est psychologue de formation. Elle anime des ateliers d’écriture auprès de publics en difficulté. Son premier roman, L’Attente du soir (José Corti, 2009), met en scène trois marginaux qui ensemble vont former, à leur façon, une famille. Ce roman a obtenu plusieurs prix littéraires. Avant Les Inconfiants, elle écrit La Deuxième vie d’Aurélien Moreau (José Corti, 2013), l’autobiographie d’un homme souffrant d’une absence totale de présence au monde.

À lire

La Deuxième vie d’Aurélien Moreau,

José Corti, 2013